Le temps presse. Pour répondre à la demande grandissante et réussir à livrer des projets dans des délais de plus en plus serrés, les entreprises en construction se doivent d’augmenter leur productivité. Alors que dans la plupart des industries, les grands progrès au niveau de la productivité passent souvent par l’innovation technologique, la construction, elle, tire de l’arrière.

Pourtant, cette industrie a le luxe d’avoir à sa portée des innovations dont on vante déjà les mérites, sans besoin de les développer à l’interne. Que l’on parle de logiciels de collaboration en passant par les drones et le BIM, ce n’est pas le choix qui manque.

Mais le défi va bien au delà de la simple décision de se procurer l’une où l’autre de ces technologies, chose relativement facile à faire. Non, le vrai défi qui attend les dirigeants d’entreprises se trouve d’abord dans l’acceptation ou l’adoption par leurs employés de la technologie choisie et ensuite dans l’intégration de cette technologie dans les processus et dans la culture d’entreprise.

Voici donc les cinq étapes essentielles à suivre en 2019 pour faciliter l’adoption technologique dans votre entreprise.

1. Choisir la bonne technologie

La question n’est pas de choisir la meilleure technologie, la plus performante, et encore moins la “saveur du moment”, mais plutôt de choisir celle qui permettra à l’organisation d’atteindre ses objectifs.

Pour favoriser son adoption, il faut d’abord qu’une technologie ne nécessite aucun changement majeur au niveau de vos processus d’entreprise, mais bien qu’elle s’adapte à ceux-ci. De plus, la bonne technologie se doit d’être simple, intuitive et utile. Mettez-vous dans la peau de l’utilisateur éventuel et posez-vous une simple question : Est-ce que cette technologie sera facile à utiliser par vos surintendants, chargés de projets, surveillants de chantiers, etc. ?

Finalement, au delà du choix de la technologie, vous devez aussi faire le choix de l’entreprise qui produit ou qui commercialise cette technologie, car c’est avec eux que vous ferez affaire du début à la fin et qui pourra vous supporter en cas de problème. Évaluez vos options en considérant des facteurs tels que l’expertise, la notoriété, les résultats passés et la proximité.

Construction Technology adoption, Adoption technologique construction

2. Générer de l’enthousiasme envers cette technologie

Les bénéfices stratégiques de l’implantation d’une technologie sont souvent connus des dirigeants, mais s’ils ne sont pas compris par les utilisateurs de cette technologie, ces derniers pourraient se montrer méfiants ou carrément s’y opposer, selon le Harvard Business Review.

Il est primordial que les utilisateurs comprennent les raisons qui poussent l’organisation à changer ses méthodes. Les dirigeants doivent donc prendre le temps de communiquer leurs objectifs et leur vision et expliquer en quoi cette nouvelle technologie est une façon d’y arriver.

De plus, les utilisateurs devront saisir les bénéfices de la nouvelle technologie non seulement pour l’organisation, mais pour eux-mêmes. Quels seront les impacts positifs sur leur qualité de vie au travail ? En quoi la nouveauté est une amélioration aux processus ou aux technologies déjà en place ?

Construction Technology Adoption, Adoption technologique construction

3. Procéder une étape à la fois

En voulant rattraper le retard technologique cumulé, il n’est pas rare de voir des entreprises tenter trop en faire, ou de le faire trop vite. Les erreurs communes souvent observées sont par exemple de digitaliser tous les processus en même temps ou de se procurer une panoplie de gadgets qui demeureront malheureusement inutilisés.

Selon Forbes, la clé du succès est d’adopter une nouvelle technologie une étape à la fois. Une fois la technologie choisie, la mise en place doit se faire graduellement, module par module s’il s’agit par exemple d’un nouveau logiciel. Le fait de diviser l’adoption en plusieurs étapes permet à chacun de progresser à son rythme et d’implanter la technologie dans sa routine.

Un projet pilote peut aussi être une bonne stratégie pour commencer à utiliser un nouvel outil. Cela permet d’abord de choisir les personnes et les processus impliqués dans le premier déploiement et de déterminer ensuite, à partir des résultats, la meilleure façon de procéder pour l’implantation de la technologie dans toute l’entreprise.

Construction Technology Adoption, Adoption technologique construction

4. Identifier et impliquer des « champions »

En matière de technologie, tous les individus ne partent pas sur les mêmes bases. Il faut absolument éviter que l’implantation de nouveaux outils ne fasse qu’augmenter l’écart entre les plus technos et les autres.

Le dirigeant doit d’abord identifier son ou ses “champions du changement”. D’après le People Development Magazine, un champion est un employé ouvert au feedback, toujours prêt à modifier ses façons de faire pour s’améliorer ou pour résoudre un problème. C’est un excellent communicateur et ses collègues respectent son opinion, c’est pourquoi il est souvent le mieux placé pour véhiculer les aspects positifs d’un changement.

Le champion devrait être parmi les premiers à utiliser le nouvel outil, par exemple dans le cadre d’un projet pilote comme mentionné plus haut. Il deviendra ensuite naturellement une ressource vers qui les autres pourront se tourner en cas de besoin.

L’exemple de Suffolk Construction

L’entreprise américaine Suffolk Construction connaît beaucoup de succès en matière d’adoption technologique grâce à son programme de “mentorat inversé”, où de jeunes ingénieurs sont jumelés à des travailleurs de dizaines d’années d’expérience. Les plus jeunes montrent aux plus expérimentés à utiliser de nouvelles technologies sur le chantier et inversement les travailleurs plus anciens font profiter les nouveaux de leur expérience.

Construction Technology Adoption, Adoption technologique construction

5. Souligner les progrès et célébrer les victoires

Rappelons-nous que le changement est inconfortable pour la majorité des gens. Sur cet aspect, les gens qui travaillent dans l’industrie de la construction ne sont pas différents des autres. Les encouragements, les félicitations et le renforcement positif constants des gestionnaires et des dirigeants sont donc essentiels du début à la fin de l’implantation technologique.

Pour faciliter l’acceptation et l’adoption de toute nouvelle technologie ou façon de faire, des experts en ressources humaines suggèrent de planifier l’adoption de ces nouveautés de façon à ce que les utilisateurs remportent rapidement des petites victoires. Pour ce faire, l’entreprise pourrait se fixer des objectifs mesurables, précis et atteignables qui concernent la nouvelle technologie.

Il n’y a rien comme la reconnaissance des efforts de ses employés pour générer de la mobilisation et de l’engagement. Célébrer les victoires d’équipe comme les victoires individuelles de chacun vous assure de générer un engouement positif autour de la nouvelle technologie pour ainsi favoriser son adoption.

Et maintenant ?

Êtes-vous un agent de changement de votre entreprise? Si c’est le cas, il est important de vous entourer d’autres agents de changement afin d’unir vos forces pour mettre en place cette transition numérique. Une étape à la fois.

L’intégration définitive d’une nouvelle technologie dans votre culture d’entreprise se fera avec le temps, grâce à l’implication et au dévouement de plusieurs acteurs clés au travers de chacune des 5 étapes mentionnées. Ces acteurs peuvent provenir de l’extérieur de l’entreprise : les fournisseurs de la nouvelle technologie ou des consultants spécialisés peuvent vous offrir un support solide durant le processus.

Finalement, en suivant ces cinq étapes et en utilisant les ressources internes et externes à votre disposition, vous créerez les conditions nécessaires à l’adoption technologique. Vous pourrez alors mettre l’innovation au service de votre entreprise pour atteindre vos objectifs et voire même, les dépasser!

Pas encore abonné à notre infolettre ? Cliquez ici pour être les premiers à lire nos nouveaux articles sur la construction et les technologies !